Décrochage scolaire :
La fonction de portage familial pour mobiliser les ressources du jeune

Philippe LECHENNE

Avec la participation de Sandra Huri et la modération d’Ivaine Droz
Vendredi 3 et samedi 4 décembre 2021
Toute situation de décrochage scolaire est singulière et complexe. Le jeune qui vit une telle situation se confronte très généralement à la perte de sens et de perspective, à la mésestime et au doute de soi, au sentiment d’incompétence face au savoir, à la peine à se centrer sur l’effort à fournir et au sentiment d’être mal jugé et de décevoir. 

Ce mal-être est ainsi révélé par la désaffection du lieu d’études, communément appelé décrochage scolaire. Cet événement symptomatique implique en général plus largement ses divers liens d’appartenance, sa famille bien sûr, mais aussi ses amitiés, ses activités sportives, artistiques ou autres, ses relations amoureuses… Il inclut ainsi son milieu social, culturel et économique. C’est en abandonnant ainsi l’idée que le décrochage scolaire relève du seul facteur scolaire, donc en considérant un contexte plus global comme l’éclairent les hypothèses systémiques, que cette difficulté sera appréhendée lors de ce séminaire. 

En conséquence, l’intervention systémique sera centrée sur le travail de famille – en séances de thérapie ou en entretiens en milieu scolaire ou social – et il aura pour objectif premier de souligner l’intérêt que la famille porte au jeune. Le travail familial sera alors considéré comme le contenant permettant de dépasser la mésestime éprouvée du jeune pour le soutenir dans la mobilisation de ses ressources. 

Dans ce cadre, le jeune sera alors amené à considérer l’interaction de différents facteurs et leur influence dans le développement de ses difficultés d’inclusion scolaire et d’apprentissage. Certains de ces facteurs s’inscriront dans une fonction plus globale liée à des décrochages familiaux plus ou moins implicites, comme, entre autres, la rupture avec les origines dans des conflits intrafamiliaux, le désinvestissement parental ou une histoire migratoire traumatique. 

Dans la plupart des situations de décrochage scolaire, plusieurs professionnels interviennent à des degrés divers et le travail collaboratif en réseau est alors indispensable pour l’intervenant familial. 

Durant ce séminaire, des apports théoriques alterneront avec la présentation de situations proposées par les participants et les formateurs. Chacun sera amené à formuler ses réflexions, hypothèses et pistes de travail.


Présentation de l'intervenant :

Philippe LECHENNE

Formé tout d’abord à l’éducation spécialisée et ayant pratiqué son métier initial dans des institutions pour enfants et adolescent-e-s en difficulté, Philippe Lechenne est thérapeute de couple et de famille depuis 1980, ainsi que superviseur de professionnel-le-s dans le domaine médico-psychosocial, individuellement ou en équipe. Principalement systémicien, il est également formé dans le courant psychanalytique en ce qui concerne le développement de l’enfant avec une formation et une pratique du psychodrame psychanalytique de groupes d’enfants. Il a été durant dix-sept ans directeur de l’Office protestant de consultations conjugales et familiales (OPCCF) et de l’Institut d’études du couple et de la famille à Genève (IECF). Il a ensuite dirigé l’externat pédago-thérapeutique Horizon à Genève dans le cadre de l’association Astural, institution qui accueille des enfants d’âge scolaire à besoins éducatifs particuliers.


Discutants :
Sandra HURI 

Sandra Huri a un MAS en psychologie. Elle est présidente de la fondation de soutien de l'Institut Le Rosey. Parallèlement à son engagement à l'OPCCF comme conseillère conjugale, elle assure le volet psychologique de la recherche de l'Observatoire des familles en sein d'Avenir Familles sur le thème du décrochage scolaire et des dynamiques familiales.

Ivaine DROZ 

Ivaine Droz est pédopsychiatre FMH et thérapeute de famille. Elle travaille à l'OPCCF où elle reçoit des familles et exerce en parallèle en cabinet privé. 

Benoît REVERDIN 

Benoît Reverdin est psychologue, spécialiste en psychothérapie FSP, thérapeute de famille Asthefis et chargé d’enseignement à la FPSE, UNIGE et formateur PSGe. Il est directeur de l’OPCCF et de l’IECF. 



Destinataires : 

Ce séminaire est destiné aux psychiatres, psychologues, psychothérapeutes en individuel, de couple et de famille, conseillers conjugaux, travailleurs sociaux, médiateurs familiaux et autres professionnels de la santé.

Nombre de participants : 

Ce séminaire est ouvert à 45 participants. 

Dates : 

Vendredi 3 et samedi 4 décembre 2021

Horaires : 

9h00 à 17h00 

Lieu :

Paroisse protestante Suisse allemande, Rue Jean-Sénebier 8 – 1205 Genève

Accessibilité aux personnes à mobilité réduite 

  • Bus N° 3 (arrêt : "Athénée")
  • Bus N° 5 (arrêts : "Athénée" ou "Place de Neuve")
  • Bus N° 7 (arrêt : "Athénée")
  • Trams N°s 12 et 18 (arrêts : "Place de Neuve" ou "Plainpalais") 
  • Tram N° 15 (arrêt "Plainpalais")

Depuis la gare Cornavin : 

  • Bus N° 5 - Direction "Thônex-Vallard" (arrêt: "Athénée")
  • Tram N° 12 - Direction "Palettes" (arrêt : "Place de Neuve" ou "Plainpalais")
  • Tram N° 18 - Direction "Bachet-de-Pesay" (arrêt : "Place de Neuve" ou "Plainpalais")

Parkings : Saint-Antoine ou Plaine de Plainpalais

Prix :

CHF 360.- (CCP 12-11113-7 -IBAN CH72 0900 0000 1201 1113 7 - BIC : POFICHBEXXX)